L’enquête sur la corruption s’est déroulée au Niger pendant dix-huit mois, de septembre 1999 à février 2001. Au cours de cette période, six mois ont été consacrés à la collecte des données sur le terrain par des étudiants de niveau maîtrise et ayant une bonne expérience d’enquête de terrain au Niger. Ces séquences d’enquête de terrain ont alterné avec des périodes de transcription et de formation, parfois intenses, sur les méthodes de collecte utilisées sur le terrain, leur fécondité, et sur le thème de la corruption.  Pour chaque terrain, la démarche suivie intègre une recherche bibliographique exhaustive dans tous les centres de documentation de Niamey, une réunion de préparation dont le but est de repérer les groupes stratégiques qui vont être enquêtés, une enquête de terrain sur le site choisi, avec des réunions hebdomadaires de mise au point, et un séminaire de synthèse des recherches effectuées sur ce site. L’enquête de terrain s’est déroulée à Niamey et dans trois autres localités, à savoir Tillabéry, Gaya et Dogondoutchi. La plus grande partie du travail s’est déroulée à Niamey (quatre mois et demi d’enquête sur 6), le reste du temps ayant été réparti entre les trois localités sus citées. Sur ces terrains, l’équipe de recherche a réalisé plus de 230 entretiens et une bibliographie exhaustive sur chaque site d’enquête. En outre, parallèlement aux enquêtes socio-anthropologiques, une recherche documentaire approfondie a été menée.

Télécharger toute l'étude en cliquant ici