Second projet mise œuvre dans le cadre du partenariat entre le LASDEL (Bénin) et l’Université de Bayreuth à travers le Cluster Africa Multiple
Contactez-nous
LASDEL: Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local. BP: 1383 Parakou Bénin, Tél (229) 23 10 10 50
LASDEL: Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local. BP: 12901, Tél (227) 20 72 37 80, Niamey (NIGER)

Capture décran 550

Gagner sa vie : Trajectoires d’apprentissages vers la capacité d’assurer sa subsistance

Gestion de projet :  Prof. Dr. Erdmute Alber (Anthropologie Sociale)                                       

                                  Prof. Dr. Iris Clemens (Pédagogie Générale)

Employés :               Sabrina Maurus (chercheuse postdoctorale)

Issa Tamou (doctorant)

Le secteur éducatif dans les zones rurales en Afrique de l’Ouest est marqué de nos jours par un phénomène sans précédent. En fait, à la suite des grandes campagnes de scolarisation menées à l’échelle mondiale (Objectifs du Millénaire pour le Développement, acte II 2000-2015), qui visaient à contribuer à la scolarisation globale de tous les garçons et surtout des filles, on peut désormais observer toute une génération de jeunes adultes, qui grandissent et dont la quasi-totalité est, au moins brièvement, allée à l'école. Nombre d’entre eux sont d’ailleurs devenus les premiers à être scolarisés dans leur famille. Certes, ces campagnes de scolarisation, avec leurs grands espoirs et attentes, ont fait naître toute une génération de jeunes gens, qui deviennent au fil du temps adultes, mais seule une petite fraction d’entre eux parvient à terminer les études secondaires. S’appuyant sur ce contexte historique unique, ce projet de recherche s’interroge sur les rôles que jouent les multiples processus d’apprentissages - au sein et en dehors de l’école - en vue de devenir adulte, gagner sa vie et obtenir les moyens de subsistance dans un pays francophone, comme le Bénin.

Partant donc du principe selon lequel gagner sa vie est un processus relationnel et multidimensionnel, il est clair qu’il est étroitement lié aux conditions socio-économiques, ainsi qu’à l’intégration sociale voire aux possibilités d’une ascension sociale. Cependant, il convient de chercher à savoir dans quelle mesure les campagnes de scolarisation dans leur ensemble avec leurs promesses et espoirs généraux voire abstraits sont liées aux actuels processus biographiques de ces jeunes gens. Par ailleurs, il faut noter que la croissance démographique, la pénurie des terres arables, l’importance sans cesse accordée aux concours ou examens officiels et les problèmes spécifiques des marchés officiels de travail semblent être des obstacles, qui entravent la quête de sa place dans la vie adulte.

Considérant ainsi ce moment historique spécifique dans laquelle les perspectives scientifiques, relatives à la jeunesse en Afriques, oscillent entre espoir, longue période d’attente pour devenir adulte (waithood) et désespoir, ce projet se base sur une approche à la fois pragmatique et relationnelle, pour retracer les différents parcours concrètes de ces jeunes gens vivant dans les zones rurales, de gagner leur vie et devenir des adultes.

Le but de ce projet est d’abord, d’alimenter les discussions autour des thèmes connectés notamment la jeunesse, l’âge adulte et gagner sa vie, en adoptant une méthodologie relationnelle. Cette méthode sera axée sur un suivi chronologique des acteurs dans leurs parcours et les constellations ou les réseaux, qui y concourent. Ensuite, il entend d’une part nourrir les réflexions sur les parcours de vie, la jeunesse et l’éducation en les associant théoriquement aux thèmes généraux du Cluster, tels que : la multiplicité, la relationalité et sur le niveau théorique, la réflexivité. D’autre part, ce projet de recherche tentera de développer de nouvelles techniques d’étude biographiques, laquelle est souvent menée de manière rétrospective.

Enfin, le projet cherche à élaborer de nouvelles formes de collaboration interdisciplinaire entre les sciences de l’éducation et l’anthropologie sociale sur la base de l’analyse d’une série de données communes générées conjointement que nous envisagerons de partager avec nos partenaires dans la région de recherche. Cette collaboration ne se limite pas seulement au partage de données produites, mais s'étend également à la gestion des données partagées entre disciplines.

Ce projet de recherche est mené en partenariat avec le « Africa Multiple Cluster of Excellence » de l’Université de Bayreuth en Allemagne, le Laboratoire d’Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local (LASDEL) et l’Université de Parakou au Bénin.

 

Téléchargez la version anglaise ici

Pour plus d’information visitez https://www.africamultiple.uni-bayreuth.de/

Etudes & Travaux

Kiosque du LASDEL

RECEVOIR LES INFORMATIONS DU LASDEL

Inscrivez-vous pour recevoir directement par mail l’actualité, les études, les formations et toutes les autres informations utiles.
NB : Votre adresse électronique ne sera pas utilisée pour des spams ou de la publicité.