Capture décran 550

Apprendre  au-delà  de  la  salle  de  classe : 
 
Faire face à l'analphabétisme dans les milieux urbains alphabétisés en Bolivie, au Bénin et en Allemagne Description du projet de recherche interdisciplinaire des chaires d'anthropologie sociale et culturelle et de psychologie de l'Université de Bayreuth
 
L'alphabétisation, un concept qui a voyagé avec succès à travers le monde et a établi des normes partout dans le monde, est aujourd'hui compris comme un besoin fondamental et un droit fondamental. Cependant, dans la plupart des contextes alphabétisés, de nombreuses personnes se déplacent encore sans compétences en lecture et en écriture et de nouvelles formes d'analphabétisme sont observées, semblant échouer à atteindre "le développement par l'éducation".
 
Nous considérons que les "nouvelles" analphabéties sont liées et constamment produites par des processus mondiaux en cours qui mettent en avant l'alphabétisation orientée vers l'Occident par l'éducation. Le projet vise à tester cette hypothèse en étudiant les processus de lutte contre l'analphabétisme dans les milieux urbains de trois pays, le Bénin, la Bolivie et l'Allemagne. Nous identifions les similitudes et les différences dans nos études de cas, tout en reconnaissant que les mêmes processus mondiaux d'intégration de l'alphabétisation influent sur les trois pays. Dans notre recherche, nous nous concentrons sur les mondes de la vie urbaine, car nous visons à combler une lacune dans la recherche sur l'analphabétisme et l'apprentissage dans ces contextes.
 
Les trois études de cas utiliseront les mêmes méthodes de travail ethnographique intensif sur le terrain, profitant ainsi d'un dialogue transdisciplinaire entre l'anthropologie sociale et la psychologie culturelle. Nous cherchons à comprendre les multiples façons d'apprendre hors de l'école qui aident ces acteurs à interagir avec les attentes d'un monde d'alphabétisation. En détectant les différences, les similitudes et peut-être les façons d’apprendre à l’extérieur de la classe, nous abordons les questions primordiales du groupe sur la relation, la multiplicité et surtout les temporalités de l’apprentissage. Concrètement, nous allons travailler sur les questions suivantes :
 
Quelles sont les autres formes de savoir à la disposition des analphabètes au Bénin, en Bolivie et en Allemagne ? Comment ces formulaires sont-ils créés, transmis et modifiés ? Comment les analphabètes participent-ils à leurs environnements respectifs sur les plans économique, social et politique ? Quels sont les défis auxquels ils sont confrontés et comment les surmonter ? De quelle manière l'analphabétisme est-il vécu subjectivement, comment l'analphabétisme affecte-t-il l'identité, les émotions et les aspirations personnelles et sociales ? À l'époque de la Couverture 19, nous visons également à être sensibles aux conséquences de cette crise sanitaire mondiale pour les personnes peu instruites.
 
Pour identifier les différentes façons et stratégies de faire face à un monde de vie lettré et d'identifier les processus d'apprentissage, nous accompagnerons dans chaque pays un groupe de 25 adultes au cours de leurs activités quotidiennes. Afin de nous rapprocher des multiples possibilités de traitement de l'alphabétisation, nous cherchons également à étudier les différents espaces sociaux où l'alphabétisation fait partie des pratiques quotidiennes de communication et d'information. Nous voulons nous concentrer sur les services publics, les centres d'apprentissage, les institutions de services sociaux, les ateliers professionnels, les établissements de santé, les institutions financières et sociales, les marchés et les organisations sociales. Par l'observation des participants et des entrevues (informelles), nous visons à nous rapprocher d'une compréhension de la dynamique des pratiques d'alphabétisation dans ces domaines. Ceci est censé nous conduire à identifier d'autres stratégies et des moyens d'apprentissage comme dynamique des interactions.
 
Afin d'analyser en profondeur le matériel empirique, nous appliquerons une approche de la théorie fondée. Comme il y aura des périodes séquentielles de recherche sur le terrain et des périodes d'analyse de données, nous serons aussi en mesure d'approfondir les observations et de suivre les questions continues quant à la vérification des premières constatations. Pour un travail complet, nous réaliserons deux ateliers de recherche participative intensive en Bolivie et au Bénin, en coopération avec les universités partenaires respectives. Pour assurer le suivi d'une approche participative, nous visons à élaborer ensemble avec nos participants et partenaires de recherche et à informer des processus locaux accessibles et à disposition.
 
Téléchargez la version anglaise ici
Lire les données du projet ici

Pour plus d‘Informations : https://www.africamultiple.uni-bayreuth.de/