Etudes & Travaux
Contactez-nous
LASDEL: Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local. BP: 1383 Parakou Bénin, Tél (229) 23 10 10 50
LASDEL: Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local. BP: 12901, Tél (227) 20 72 37 80, Niamey (NIGER)

LASDEL: Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local

Siège LASDEL (NIGER - Niamey)

Le LASDEL est un laboratoire nigérien et béninois de recherche en sciences sociales, menant des travaux qualitatifs à base empirique (enquêtes de terrain de type socio-anthropologique), selon des normes de qualité internationale, fondé en 2001 à Niamey (Niger), puis étendu en 2004 à Parakou (Bénin).  Lire la suite...

 

Zoom sur le LASDEL

Le LASDEL se veut un pôle d’excellence à vocation sous régionale dans les domaines de la recherche et de la formation en sciences sociales. Il s’est donné pour missions principales :
• de mener des recherches empiriques de qualité sur des thématiques ayant un intérêt à la fois scientifique et social,
• de contribuer au renforcement des capacités des universités africaines en matière de recherche
• de former des étudiants à la recherche par la recherche
• d’engager le dialogue avec les acteurs de l’action
• d’alimenter le débat public à partir des résultats de la recherche • de mener une politique active de publications Quatre principales activités y sont menées :
• la production des connaissances à partir des recherches empiriques sur diverses thématiques
• les formations (formation à la recherche, université d’été, formation en enquêtes collectives, partage des résultats de recherche avec les praticiens)
• les animations scientifiques (séminaires des sciences sociales, séminaires doctoraux, atelier et séminaires internationaux) • les publications (Etudes et Travaux du LASDEL, Editions du LASDEL, numéros spéciaux de revues, ouvrages collectifs, articles scientifiques individuels des chercheurs).

Alors que les images abstraites attachées aux professions de santé (médecins, infirmiers ou infirmières, sages-femmes) sont partout positives, et évoquent assez généralement le dévouement, la compassion, l’altruisme, par contre la réputation concrète des personnels de santé en Afrique est particulièrement mauvaise et parfois exécrable. Leur corruption et leur vénalité sont très largement dénoncées par les populations, en même temps que leur mépris des usagers et la faible qualité de leurs prestations, même si, bien sûr, chacun connaît d’heureuses exceptions. « Ils ne nous regardent même pas » et « Ils ne pensent qu’à l’argent » sont les deux phrases qui sont revenues le plus régulièrement à propos des soignants dans les entretiens menés avec les malades et leurs accompagnants. Divers travaux récents témoignent de cette situation, qui longtemps a été masquée au niveau public ou académique, mais qui est désormais de plus en plus débattue au grand jour. Dans un ouvrage récent consacré aux relations soignants-soignés dans cinq capitales d’Afrique de l’Ouest (parmi lesquelles Dakar et Niamey, qui sont aussi des sites de notre étude sur la corruption), nous avons, à l’issue d’une enquête intensive et comparative à divers égards parallèle à celle qui fait l’objet du présent ouvrage, inventorié de façon détaillée l’ensemble des comportements « inappropriés » des personnels de santé. Au Burkina Faso, un rapport du RENLAC montre que les infirmier(e)s et sages-femmes sont perçus comme une des professions les plus touchées par la corruption. Douaniers et sages-femmes sont les deux corporations les plus impopulaires en Afrique de l’Ouest. D’autres textes, sur l’Afrique du Sud, ou le Nigéria, vont dans le même sens '.

Télécharger toute l'étude en cliquant ici

Etudes & Travaux

Kiosque du LASDEL

RECEVOIR LES INFORMATIONS DU LASDEL

Inscrivez-vous pour recevoir directement par mail l’actualité, les études, les formations et toutes les autres informations utiles.
NB : Votre adresse électronique ne sera pas utilisée pour des spams ou de la publicité.