Etudes & Travaux
Contactez-nous
LASDEL: Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local. BP: 1383 Parakou Bénin, Tél (229) 23 10 10 50
LASDEL: Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local. BP: 12901, Tél (227) 20 72 37 80, Niamey (NIGER)

LASDEL: Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local

Siège LASDEL (NIGER - Niamey)

Le LASDEL est un laboratoire nigérien et béninois de recherche en sciences sociales, menant des travaux qualitatifs à base empirique (enquêtes de terrain de type socio-anthropologique), selon des normes de qualité internationale, fondé en 2001 à Niamey (Niger), puis étendu en 2004 à Parakou (Bénin).  Lire la suite...

 

Le LASDEL a un nouveau Directeur Scientifique: 

L’assemblée générale de février 2021 a élu Hamani Oumarou au poste de Directeur Scientifique du LASDEL.

Enseignant Chercheur à l’Université Abdou Moumouni de Niamey, Hamani Oumarou a longtemps occupé le poste de Secrétaire Général du LASDEL. Il est impliqué dans plusieurs programmes de recherches du laboratoire menés aussi bien au Niger qu’à l’extérieur.

En 2018, il est lauréat du prix de la Fondation Croix Rouge Française.

Sa vision : « décloisonner la recherche au sud et promouvoir les jeunes chercheurs ».

Dr Hamani Oumarou DS

Zoom sur le LASDEL

Le LASDEL se veut un pôle d’excellence à vocation sous régionale dans les domaines de la recherche et de la formation en sciences sociales. Il s’est donné pour missions principales :
• de mener des recherches empiriques de qualité sur des thématiques ayant un intérêt à la fois scientifique et social,
• de contribuer au renforcement des capacités des universités africaines en matière de recherche
• de former des étudiants à la recherche par la recherche
• d’engager le dialogue avec les acteurs de l’action
• d’alimenter le débat public à partir des résultats de la recherche • de mener une politique active de publications Quatre principales activités y sont menées :
• la production des connaissances à partir des recherches empiriques sur diverses thématiques
• les formations (formation à la recherche, université d’été, formation en enquêtes collectives, partage des résultats de recherche avec les praticiens)
• les animations scientifiques (séminaires des sciences sociales, séminaires doctoraux, atelier et séminaires internationaux) • les publications (Etudes et Travaux du LASDEL, Editions du LASDEL, numéros spéciaux de revues, ouvrages collectifs, articles scientifiques individuels des chercheurs).

L’avènement de la planification familiale au Niger est une mutation majeure d’autant plus qu’elle intervient dans un contexte socioculturel et démographique assez particulier. Les deux enquêtes démographiques et de santé (EDS) de 1992 (Kourguéni A et al.), et de 1998 (Atta S. et al.) ont établi que l’indice synthétique de fécondité par femme est l’un des plus élevés au monde (7,5 enfants) et que le taux de prévalence contraceptive reste très faible. Celui-ci est estimé  à 8% : 4% pour les méthodes traditionnelles et 4% pour les méthodes modernes. Ces dernières, malgré plus de deux décennies de vulgarisation, ne connaissent pas un grand succès auprès des populations. L’implication depuis quelques années des institutions internationales dans la gestion de la santé reproductive au Niger tente de corriger certaines insuffisances et d’accroître la pratique contraceptive moderne surtout dans les zones rurales. C’est ainsi que dans le cadre de ses actions en faveur de la santé de la reproduction dans le district sanitaire de Kollo, le  projet “ Appui  à une coopération sud-sud au programme de la santé de la reproduction’’ a mis à la disposition des populations  des services de meilleure qualité et un personnel de santé formé aux normes et procédures en santé de la reproduction . Certaines sages-femmes dudit district ont reçu une formation d’un mois en Tunisie en vue de parfaire leurs connaissances dans ce domaine et aussi d’en acquérir d’autres (par exemple la pose du dispositif intra-utérin : DIU). Les prestations des services SRPF ont été améliorées grâce à la mise en place par le projet des équipes mobiles (une soixantaine) et des équipes de consultations foraines (36 sites forains) rattachées à une douzaine de CSI. En dépit de toutes ces importantes actions, la mobilisation sociale autour de la planification familiale reste très faible. L’utilisation de la contraception médicalisée est en dessous du seuil minimum escompté de 10%. La présente étude se propose principalement, de comprendre les raisons liées à la sous-utilisation des prestations de services en contraception moderne, afin de parvenir à terme à rehausser le taux de prévalence contraceptive dans la zone d’intervention.

Télécharger toute l'étude ici

Etudes & Travaux

Kiosque du LASDEL

RECEVOIR LES INFORMATIONS DU LASDEL

Inscrivez-vous pour recevoir directement par mail l’actualité, les études, les formations et toutes les autres informations utiles.
NB : Votre adresse électronique ne sera pas utilisée pour des spams ou de la publicité.