Le contexte des cash Transfer à Tébaram En réponse au plan de soutien élaboré par l’Etat du Niger, l’ONG Concern a mis en œuvre des actions d’atténuation afin de venir en aide aux populations très vulnérables du département de Tahoua. Au cours du 1er trimestre 2012, Concern a mis en place un programme similaire visant à transférer du cash (par la téléphonie et par le manuel), pour une durée de trois mois. Ensuite, de juillet à octobre 2012, Concern a mis en œuvre un programme de transfert manuel pour une durée de 4 mois. Au total, les actions de Concern ont touché 6.500 ménages issus des aires de santé des CSI du département de Tahoua et de la liste des villages déficitaires du SAP de 2010 à 2012, ainsi que des villages évalués par Concern ayant les mêmes niveaux d’insécurité alimentaire. On dénombre deux types de transfert de fonds : le transfert manuel (par lequel les bénéficiaires reçoivent directement les fonds) et le transfert par téléphone (par lequel l’argent est reçu via un téléphone portable). Le programme de transfert a fait l’objet d’évaluations qui ont porté pour l’essentiel sur la pertinence du ciblage géographique et celui des ménages, les mécanismes de suivi-évaluation des activités sur le terrain, les impacts du programme et l’efficacité du programme. Les évaluations ont utilisé les techniques classiques de collecte des données, basées sur un « questionnaire ménage et un guide focus group adressé aux communautés bénéficiaires » (CESAF, 2012: 7), même si théoriquement les consultants brandissent le label de l’enquête qualitative.

 

Télécharger toute l'étude en cliquant ici