Le rapport d’Oumarou Hamani permet de situer le projet PFE (pratiques familiales essentielles) de l’UNICEF au Niger dans toute la complexité de son contexte local, de façon très riche et très complète, bien que non quantifiée. En ce sens, il correspond bien à ce qu’on peut attendre des travaux du LASDEL, qui se distinguent nettement à cet égard de la grande majorité des rapports d’expertise ou d’évaluation. Il met donc en évidence un certain nombre de décalages entre la cohérence sur le papier d’un programme d’intervention et les effets multiples et souvent inattendus de sa mise en œuvre dans un milieu social soumis à de nombreuses contraintes et traversé de multiples logiques. Nous nous intéresserons d’abord au projet PFE proprement dit, puis au projet « filets sociaux » de la Banque mondiale et à son articulation avec le projet PFE dans la région de Tahoua.

 

Télécharger toute l'étude en cliquant ici