Etudes & Travaux
Contactez-nous
LASDEL: Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local. BP: 1383 Parakou Bénin, Tél (229) 23 10 10 50
LASDEL: Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local. BP: 12901, Tél (227) 20 72 37 80, Niamey (NIGER)

LASDEL: Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local

Siège LASDEL (NIGER - Niamey)

Le LASDEL est un laboratoire nigérien et béninois de recherche en sciences sociales, menant des travaux qualitatifs à base empirique (enquêtes de terrain de type socio-anthropologique), selon des normes de qualité internationale, fondé en 2001 à Niamey (Niger), puis étendu en 2004 à Parakou (Bénin).  Lire la suite...

 

Zoom sur le LASDEL

Le LASDEL se veut un pôle d’excellence à vocation sous régionale dans les domaines de la recherche et de la formation en sciences sociales. Il s’est donné pour missions principales :
• de mener des recherches empiriques de qualité sur des thématiques ayant un intérêt à la fois scientifique et social,
• de contribuer au renforcement des capacités des universités africaines en matière de recherche
• de former des étudiants à la recherche par la recherche
• d’engager le dialogue avec les acteurs de l’action
• d’alimenter le débat public à partir des résultats de la recherche • de mener une politique active de publications Quatre principales activités y sont menées :
• la production des connaissances à partir des recherches empiriques sur diverses thématiques
• les formations (formation à la recherche, université d’été, formation en enquêtes collectives, partage des résultats de recherche avec les praticiens)
• les animations scientifiques (séminaires des sciences sociales, séminaires doctoraux, atelier et séminaires internationaux) • les publications (Etudes et Travaux du LASDEL, Editions du LASDEL, numéros spéciaux de revues, ouvrages collectifs, articles scientifiques individuels des chercheurs).

Les réformes de décentralisation ont mis les acteurs locaux au centre de la production des services publics de base (Mback, 2001 : 95-114 ; Olivier de Sardan, 2004 :9). Les dynamiques induites par ces réformes suscitent des questionnements en même temps qu’une inquiétude partagée par les chercheurs, les développeurs, les décideurs politiques, voire les populations elles-mêmes: quelles sont les capacités des communautés à assurer le fonctionnement des services publics de base dans un contexte de décentralisation ? Sur le terrain, l’élan pour atteindre cet objectif est donné par des acteurs extérieurs qui tentent d’organiser les populations et de mettre en place une nouvelle structuration sociale apte à « accompagner » les efforts de réalisation « de biens publics ». De leur côté, les populations destinataires des ressources du projet ne restent pas inactives. Par un jeu de réappropriation sélective (Olivier de Sardan, 1995), elles organisent leur coopération pour rendre possible la réalisation de leurs propres objectifs. Elles redéfinissent leurs relations avec les différentes instances de décisions (chefferie, conseil municipal, ressortissants, etc.) en en faisant des pôles structurants de la réalité sociale.

 

Télécharger toute l'étude en cliquant ici

Etudes & Travaux

Kiosque du LASDEL

RECEVOIR LES INFORMATIONS DU LASDEL

Inscrivez-vous pour recevoir directement par mail l’actualité, les études, les formations et toutes les autres informations utiles.
NB : Votre adresse électronique ne sera pas utilisée pour des spams ou de la publicité.