Etudes & Travaux
Contactez-nous
LASDEL: Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local. BP: 1383 Parakou Bénin, Tél (229) 23 10 10 50
LASDEL: Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local. BP: 12901, Tél (227) 20 72 37 80, Niamey (NIGER)

LASDEL: Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local

Siège LASDEL (NIGER - Niamey)

Le LASDEL est un laboratoire nigérien et béninois de recherche en sciences sociales, menant des travaux qualitatifs à base empirique (enquêtes de terrain de type socio-anthropologique), selon des normes de qualité internationale, fondé en 2001 à Niamey (Niger), puis étendu en 2004 à Parakou (Bénin).  Lire la suite...

 

Zoom sur le LASDEL

Le LASDEL se veut un pôle d’excellence à vocation sous régionale dans les domaines de la recherche et de la formation en sciences sociales. Il s’est donné pour missions principales :
• de mener des recherches empiriques de qualité sur des thématiques ayant un intérêt à la fois scientifique et social,
• de contribuer au renforcement des capacités des universités africaines en matière de recherche
• de former des étudiants à la recherche par la recherche
• d’engager le dialogue avec les acteurs de l’action
• d’alimenter le débat public à partir des résultats de la recherche • de mener une politique active de publications Quatre principales activités y sont menées :
• la production des connaissances à partir des recherches empiriques sur diverses thématiques
• les formations (formation à la recherche, université d’été, formation en enquêtes collectives, partage des résultats de recherche avec les praticiens)
• les animations scientifiques (séminaires des sciences sociales, séminaires doctoraux, atelier et séminaires internationaux) • les publications (Etudes et Travaux du LASDEL, Editions du LASDEL, numéros spéciaux de revues, ouvrages collectifs, articles scientifiques individuels des chercheurs).

La question qui est à l’origine de la présente étude est relativement simple : la prise en charge des PvVIH a-t-elle modifié les représentations et les pratiques des personnels de santé pour lesquels cette prise en charge apparaît comme une activité supplémentaire inédite ? En effet les relations avec les PvvIH introduisent dans les pratiques routinières des soignants toute une série d’éléments inédits : des temps de consultations plus longs, une confidentialité et une écoute particulière, une pathologie stigmatisée devenue chronique, des facteurs psychologiques et relationnels nouveaux à prendre en compte, des réunions inhabituelles entre professionnels concernés, des dossiers complexes à remplir, des précautions particulières à prendre… On peut aussi poser une question voisine: dans le contexte très spécifiques des relations soignants/soignés en Afrique, marquées par de nombreuses difficultés et incompréhensions (qui ont pu justifier l’emploi du terme « médecine inhospitalière »), le VIH/Sida a-t-il transformé de quelque façon que ce soit les comportements des personnels de santé ? Le présent rapport n’apporte pas de réponse simple à ces questions. Bien au contraire, il met en évidence l’ambivalence, la complexité et la variété des attitudes des personnels de santé face au VIH/Sida. Rappelons qu’il s’agit dans cette enquête des personnels de santé qui ont un rapport « à temps partiel » avec la prise en charge des PvVIH. Chez des personnels de santé se consacrant « à plein temps » au VIH/Sida, les résultats auraient sans doute été quelque peu différents, de même que chez des personnels sans contact particulier avec le VIH/Sida.

Télécharger toute l'étude en cliquant ici

Etudes & Travaux

Kiosque du LASDEL

RECEVOIR LES INFORMATIONS DU LASDEL

Inscrivez-vous pour recevoir directement par mail l’actualité, les études, les formations et toutes les autres informations utiles.
NB : Votre adresse électronique ne sera pas utilisée pour des spams ou de la publicité.