Appel à candidatures Université d’été 2020
Contactez-nous
LASDEL: Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local. BP: 1383 Parakou Bénin, Tél (229) 23 10 10 50
LASDEL: Laboratoire d'Etudes et de Recherche sur les Dynamiques Sociales et le Développement Local. BP: 12901, Tél (227) 20 72 37 80, Niamey (NIGER)

Les méthodes qualitatives face aux grands enjeux sociaux et politiques de l’Afrique contemporaines

(sécurité, mobilités, services publics, collectivités locales)

Niamey, du 5 au 18 octobre 2020

Présentation

Les décideurs et les médias mettent au premier plan les indicateurs chiffrés, les données statistiques, les résultats de sondages ou d’enquêtes par questionnaires. Pourtant, les sociales ont recours à deux grand types de méthodes, deux régimes de scientificité. A côté des méthodes quantitatives, nécessaires mais non suffisantes, les méthodes qualitatives sont indispensables pour mettre en évidence les réalités quotidiennes des sociétés africaines, le vécu et les perceptions des acteurs, la routine des services publics, la mise en œuvre « pour de vrai » des politiques publiques, le fonctionnement des organisations, les modes de gouvernance.

Les méthodes qualitatives reposent entre autres sur la familiarité personnelle du chercheur avec les groupes sociaux étudiés, l’observation, les entretiens libres, les études de cas, les interactions prolongées entre le chercheur et les sujets de son étude, la diversité des sources, les procédés de recension, la filmographie, l’analyse documentaire. Elles permettent une approche compréhensive des problèmes investigués, fondée sur la connaissance approfondie des contextes (le « monde réel »). Elles ne se réduisent pas à quelques techniques rapides de collecte sommaire de données (focus group et visites pressées sur le terrain). L’enquête ethnographique requiert à la fois du temps et une réflexion sur les modes de production des données.

Par exemple, les méthodes qualitatives sont les mieux placées pour documenter les effets inattendus des politiques publiques, l’expérience des migrants, les processus de radicalisation, les cultures urbaines, la corruption ou le clientélisme, la santé communautaire, les relations entre agents de santé et malades, enseignants et élèves, magistrats et justiciables, éleveurs et gardes forestiers, imams et fidèles.

Aussi indispensables que les méthodes quantitatives (l’avenir étant aux méthodes mixtes), les méthodes qualitatives restent encore trop peu enseignées dans les Universités africaines, et peu mises en œuvre de façon rigoureuse.

Le LASDEL a une expérience reconnue de recherche qualitative en Afrique depuis 20 ans, et de nombreux partenariats au Nord et au Sud avec des chercheurs expérimentés dans ce domaine, en particulier dans le domaine du développement et des politiques publiques. Nous souhaitons ancrer le qualitatif dans la recherche universitaire et la recherche-action.

 

Mais nous ne souhaitons pas promouvoir les méthodes qualitatives seulement pour elles-mêmes, de façon isolée, en nous cantonnant au niveau méthodologique. Nous voulons aussi montrer comment elles s’articulent aux thèmes étudiés, comment elles peuvent être des atouts pour investiguer les principaux enjeux contemporains de l’Afrique, en particulier les mobilités et migrations intra-africaines ou vers les pays du Nord, la sécurité, la montée des fondamentalismes, la délivrance des services publics, le fonctionnement des communes et l’Etat local, etc.

L’Université d’été est un espace d’échanges approfondis et d’écoute mutuelle entre chercheurs confirmés et jeunes chercheurs, autour des résultats des uns et des projets de terrain des autres.

 

Cliquez ici pour lire et télécharger l'appel à candidatures:

Etudes & Travaux

Kiosque du LASDEL

RECEVOIR LES INFORMATIONS DU LASDEL

Inscrivez-vous pour recevoir directement par mail l’actualité, les études, les formations et toutes les autres informations utiles.
NB : Votre adresse électronique ne sera pas utilisée pour des spams ou de la publicité.